LES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE FINANCEMENT

La dernière réforme de la formation de 2018 est très explicite : permettre à chacun de se former tout au long de sa vie « active » et non plus « professionnelle ». Cela signifie que la formation doit être accessible pour chacun, en entreprise, en préparation de son entrée sur le marché du travail mais également pendant les périodes de chômage.

En fonction de votre statut et de la formation envisagée, vous pourrez bénéficier de différentes possibilités de financement par :

  • Pôle Emploi
  • Conseil régional
  • Employeur
  • OPCO (OPérateur de COmpétences)
  • Compte Personnel de Formation (CPF)
  • PTP : Projet de transition professionnel (ancien CIF)
  • ou… une combinaison de ces différents modes

 

Financer sa formation quand on est demandeur d'emploi


Si vous sentez que vos compétences actuelles ne vous permettent pas de trouver un travail, il est tout à fait possible de se former.

Les conseillers Pôle Emploi sont informés sur les possibilités de formation pour adultes et pourront vous aiguiller vers la bonne, celle qui vous donnera les cartes supplémentaires pour optimiser votre recherche. Que ce soit par Pôle Emploi ou par vous-même, vous pourrez trouver une formation dans votre domaine de compétences ou bien dans un domaine différent pour une reconversion professionnelle. Il existe plusieurs aides possibles pour les demandeurs d'emploi.

Dans tous les cas, vous allez être épaulé pour financer votre formation professionnelle. Voici quelques pistes d’aides :

  • Si vous avez travaillé pendant plusieurs années, vous avez cumulé des heures de formation sur votre Compte Personnel de Formation (CPF). Le CPF vous permettra de bénéficier d’un nombre d’heures gratuites de formation. Cela ne représentera peut-être pas la totalité de votre formation pro, mais vous aidera à alléger son coût
  • L’ARE (l’aide au retour à l’emploi) de Pôle emploi peut servir à financer une partie de votre formation, si vous êtes indemnisé par l’organisme
  • Une aide du Conseil Général, pour les demandeurs d’emploi non indemnisés par l’assurance chômage
  • L’Agefiph si vous êtes reconnu comme travailleur handicapé
  • Votre entreprise d’accueil si vous trouvez une formation en alternance
  • Des aides diverses et souvent au cas par cas de la part des mairies, de la CAF, des conseils départementaux, etc.

Attention toutefois à bien trouver une formation éligible à ces aides et à en parler avec votre conseiller.

 

 Financer sa formation avec les conseils régionaux, généraux et municipalités 


Les conseils régionaux, généraux et municipalités financent des formations mais pas sur sollicitation directe. Il faut se rapprocher des conseillers CEPIR (ancin FONGECIF), de la mission locale (pour les moins de 26 ans), de l’Apec (pour les cadres) ou de Cap Emploi (pour les travailleurs handicapés).

 

Financer sa formation avec un OPCO (Ancien OPCA)


Depuis le 1er avril 2019, onze opérateurs de compétences (OCPO), chargés d’accompagner la formation professionnelle, ont été agréés. Ils remplacent les anciens organismes paritaires collecteurs agréées (OPCA). Ces opérateurs de compétences ont pour missions de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation.

Pour demander à un OPCO de financer une formation, il est nécessaire de contacter un conseiller qui transmettra un dossier de prise en charge à remplir et à renvoyer accompagné d'un devis fourni par l'organisme de formation agréé choisi. Le formulaire peut également être téléchargé sur Internet.

Selon les OPCO, certains documents complémentaires peuvent être demandés avant un passage en commission d'approbation ; cette dernière émet alors un avis favorable ou défavorable. Il faut noter que, si une entreprise cotisant auprès d'un OPCA n'effectue aucune demande de financement de formation durant une année donnée, elle ne peut récupérer ses cotisations l'année suivante, ce sont d'autres entreprises qui en bénéficieront.

 

Financer sa formation avec son Compte Personnel de Formation (CPF)


Le compte personnel de formation (CPF), alimenté en heures, est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, pour suivre une formation qualifiante. Le CPF a remplacé le droit individuel à la formation (DIF) mais les salariés ne perdent pas les heures acquises au titre du DIF et pourront les mobiliser jusqu'au 31 décembre 2020. Le CPF fait partie du compte personnel d'activité (CPA).

Modification du compte personnel de formation (CPF) :

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, du 05 septembre 2018, modifie le fonctionnement du CPF, en particulier l'alimentation qui se fera en euros et non plus en heures. Un décret doit préciser les conditions d'application de cette mesure.

 

Financer sa formation avec un projet de transition professionnelle (ancien CIF)


Il remplacera le CIF au 1er janvier 2019. Dans l’objectif de pouvoir mener à bien une formation longue, il est possible de mobiliser son compte personnel de formation dans le cadre du dispositif du projet de transition professionnelle.

La mobilisation des droits inscrits au CPF permet de contribuer au financement d’une action de formation certifiante, destinée à permettre au salarié de changer de métier ou de profession. Vous bénéficierez d’un congé spécifique lorsque vous suivez cette action de formation en tout ou en partie sur le temps de travail.

Préalablement au suivi de la formation, vous bénéficierez d’un positionnement permettant d’identifier ses acquis professionnels afin de pouvoir adapter la durée du parcours de formation proposé (art. L6323-17-1 du Code du travail, art. 1er, I, 19° de la loi du 5.9.2018).

 

Pour vous aider à construire un dossier : le Conseil en Evolution Professionnelle


Pour vous aider à construire votre dossier, vous avez le droit à un Conseil en Evolution Professionnelle (CEP). Il s’agit d’un nouveau droit, d’un service gratuit et des professionnels qui vous accompagnent en toute confidentialité.

  • Gratuit et personnalisé : Partout en France, c’est un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation et ses projets professionnels.
  • Accessible à tous : Un dispositif accessible à tous : un dispositif accessible aux personnes en recherche d’emploi, aux salariés du secteur privé, travailleurs indépendants, artisans, professions libérales, auto-entrepreneurs.

Pour plus d’informations, consultez le site http://www.mon-cep.org